Day 5: D-Day – Le Jour Le Plus Long

Today was double day, our first real “double” stage. We went from Col di Verdi to Vizzavona, with a short break in Capanelle for ice cream and sodas. All in all the gps clocked us at 28.6km, 1200m of elevation gain and 11 hours and 30 minutes. A long long day!

Capanelle was an interesting stop, it’s a ski resort during the winter. It’s very odd to stop at a ski resort at noon when the outside temperature is around 30-35° C, and everything is oh so dry. However, being able to get an ice cream and a soda in the middle of this never ending day was lovely.

After Capanelle, we headed out towards Vizzavona through a really long forest that seemed to only be interrupted by the ascent of a mountain in the middle. So much fun! In the middle of the second forest, around a bend we came face to face with a massive black bull. Ok, when I say face to face I might be slightly exaggerating. We came around a bend and about 15 yards up there was this black bull. He heard me, looked up and we started our staring contest… he was trying to figure out who was trespassing on his path, and I was trying to figure out if I could win a staring contest with a large bull — the answer came to me pretty quick — then we tried to figure out how the heck we were going to avoid being trampled. In the end, the bull walked off the path while we were scrambling downhill to go around him (off the path). Good times!!

Now, we’re in the train heading down to Ajaccio for 2 days of rest on the beach, and also some careful re-packing before we attempt to take on the north part of the GR20 (even though, technically, we’ve already walked a little bit of the north part since we crossed the midpoint today). Today might also be the day I can finally upload all the posts I’ve been writing every night on my phone.

Cheers!


Aujourd’hui était notre plus longue journée de marche. Nous avons rallié Vizzavona depuis Col de Verdi en avec une petite pause à Capanelle pour sodas et crèmes glacées. Au total, le GPS indiquait 28,6 km et 1200 mètres de verticale en 11 heures et 30 minutes (avec les arrêts). Une très longue journée.

Capanelle était une étape étrange, c’est en fait une station de ski, pendant l’hiver en tous cas car aujourd’hui, par 30-35° à midi, il n’était pas vraiment question de skier! Par contre, nous avons tout de même réussi à voir de la glace mais en cornet celle là ce qui fut très agréable au milieu de cette journée interminable!

Après Campanella nous nous sommes dirigés vers vizzavona en passant par un très long chemin de forêt qui sembla n’être interrompu que par l’ascension d’un col ! Que de joie ! Au milieu de la seconde section forestière, pour animer un peu la journée nous nous sommes retrouvés nez à nez avec un gros taureau noir. Ok, peut-être pas vraiment nez à nez, mais à un tournant sur le petit sentier où il était difficile de passer un autre randonneur, à une quinzaine de mètres se trouvait un gros taureau. Je l’ai vu, il m’a vu, nous nous sommes regardés dans le blanc des yeux pour voir qui serait la poule mouillée et après 15 secondes j’ai décidé que nous connaissions tous les deux là réponse et Mary et moi nous sommes attelés au contournement de la bête. Au final, le taureau à quitté le chemin juste près que nous l’ayons également quitté pour descendre et éviter l’animal. Après encore quelques heures de marche nous avons rejoint Vizzavona.

Maintenant, nous sommes dans le train en direction d’Ajaccio pour 2 journées de repos à la plage et un très sérieux allégement de sac (merci la poste) avant d’attaquer la partie nord du GR20 même si apparemment nous avons déjà passé le milieu du chemin et donc déjà entamé le GR Nord. Aujourd’hui il y a aussi une chance que je puisse enfin charger les billets que j’écris chaque soir depuis mon iPhone.

Bises!

20120701-211439.jpg20120701-211424.jpg20120701-211431.jpg20120701-211445.jpg20120701-211451.jpg